Premiers frissons

Proposée le 27/04/2008 par Alessandra18
Pour commencer je vais vous raconter ma toute première fois. Il me parait normal de commencer mes confessions par le début...

J'avais 14 ans et j'ai connu mes tous premiers frissons pendant l'été 2004... avec une fille, ma meilleure amie !
Pour des raisons de confidentialité, je l'appellerais « Camille » j'adore trop ce prénom !

D'abord il faut préciser que Camille et moi sommes dans la même classe depuis la 6ème et que nous avons tout de suite été très proche l'une de l'autre ! Nous faisions les mêmes activités extra-scolaires... la danse, le centre de loisir, sans oublier les week-ends chez l'une ou l'autre !
Nos parents ont également apprit à se connaitre... et je dois avouer qu'aujourd'hui nos deux familles sont également assez proche.

Mais revenons à ma petite confession. C'était un week-end de Juillet 2004, je devais passer tout le samedi et la nuit chez Camille.
Le samedi nous étions partis à la plage de Lacanau (près de bordeaux) avec les parents de Camille et pour toute la journée ! Quelle belle journée... il faisait chaud et Camille et moi avons passé notre temps dans l'eau à jouer comme des petites folles... juste le temps de manger le midi, de se faire dorer au soleil... et hop, nous voilà parti pour des allers retours baignade, bronzette...

Déjà, je me rendais compte que Camille avait envers moi des gestes « bizarres » elle se frottait contre moi, elle me faisait des petits bisous sur les joues, ses mains se baladaient sur moi... je la laissais faire, car je dois avouer que ça ne me déplaisait pas et que c'était dans le jeu...
Je dois aussi vous dire que Camille était une fille vraiment trop belle... et c'était sans compter ses magnifiques petits massages lorsqu'elle me passait de la crème sur mon dos, mes jambes... houuuuuuuuu, rien que d'y penser ;-)

Arrive la fin de la journée, et il est temps de rentrer... il est 17h00 et pour ceux qui connaisse bien la région, ils vous diront que les retours sont assez long car il y a beaucoup d'embouteillage. Dans la voiture, Camille et moi nous nous endormons car la journée nous a vraiment fatiguées !

Durant le trajet, je sens la tête de Camille se poser sur mon épaule. Je pouvais sentir son souffle sur mon cou et son odeur de crème solaire (jamais je n'oublierais cette odeur et depuis elle a pour moi quelque chose de très spéciale).
Moi pendant tout le trajet je ne dors pas trop, juste de temps à autre je ferme mes yeux et lorsque je les rouvre, c'est pour regarder Camille, regarder son joli visage, sa bouche... qu'elle est belle !
Une fois arrivé Camille se réveille tout naturellement et me regarde avec son petit sourire trop craquant. Je lui souris à mon tour et là Camille me donne un bisou sur la joue et me sourit de nouveau. Je comprends alors que je ne sortirais pas indemne de cette journée ! Je comprends que quelque chose se passe, je sens comme une douleur dans mon bas ventre, mon cœur qui bat de façon anormal... suis-je amoureuse ?

Pendant tout le repas, Camille et moi on se regardait, mais pas comme d'habitude... ressentait-elle quelque chose elle aussi ? Et peut-être que je me faisais pleins d'idées...
Puis arrive le temps d'aller se coucher. Je vous passe le moment d'aller prendre la douche, se brosser les dents... ;-)
Me voilà donc dans la chambre de Camille. Ses parents avaient installé un matelas supplémentaire à côté de son lit, au début Camille et moi nous somme allongées sur mon lit à parler, écouter de la musique, délirer un max, parler des copines, des mecs... bref faire des trucs de filles de 14 ans !

Puis il commençait à se faire tard et la fatigue de la journée commençait à se faire sentir ! Mes yeux se fermaient de plus en plus... j'essayais de lutter, car Camille semblait, elle, en super forme... et pas fatiguée ! Elle parlait toujours autant et je ne l'entendais plus que partiellement...
Camille balança alors son matelas par terre pour le mettre à côté du mien !
Je rouvris les yeux pour voir ce qu'elle faisait et elle me demanda avec son petit sourire si ça ne me dérangeait pas qu'elle mette son matelas près du mien. Je lui répondis que non, je repensais à sa tête posée sur mon épaule, son odeur, son souffle... je crois que j'avais très envie de l'avoir tout contre moi...
Une fois que Camille a fini de mettre son matelas tout contre le mien, elle s'allongea tout à côté de moi... ses yeux dans mes yeux !
On continua de discuter un peu et bizarrement, je ne ressentais plus la fatigue ! Puis Camille se rapprocha de plus en plus. Je pouvais à nouveau sentir son souffle, mon cœur battait très fort, j'avais l'impression qu'il allait exploser dans ma cage thoracique. Camille passait sa main dans mes cheveux tout en ne cessant de me regarder avec son sourire qui me dévastait. On se regardait, sans trop savoir quoi faire... Qui allait oser faire le premier pas ? On se regardait en gloussant bêtement ! Puis j'ai posé ma main sur sa joue... qu'elle était douce ! Je la caressais maladroitement puis nos visages se sont rapprochés inexorablement et inévitablement. Ses lèvres se sont tout d'abord posées sur ma joue et ensuite Camille a pris mes lèvres... esquivant tout d'abord un léger recul, Camille revint à la charge avec une nouvelle fois son sourire si craquant et je me suis laissé aller...

c'était mon tout premier baiser, le tout premier et j'étais loin de m'imaginer que se serait avec Camille... une fille ! Nos lèvres se touchaient et c'était tellement bon... quel merveilleux souvenir ! J'adorais ça, j'adorais les lèvres de Camille et puis nos langues se sont croisées, maladroitement, on se les mélangeait... c'était notre toute première fois... mais nous avons adoré ce doux moment ! Puis on se regardait, et on ne pouvait pas s'empêcher de rigoler... nous aimions tellement ça, que nous avons continué et continué... encore et encore ! Et aujourd'hui j'en garde un souvenir trop gravé dans ma mémoire ; peut-être ma plus belle expérience avec une fille... sans doute parce que c'était avec Camille et que c'était notre toute première fois à toutes les deux !

Quelle belle nuit passée avec mon amoureuse, au gré de nos bisous tout doux et tout tendre et de nos caresses, je ressentais des choses inhabituelles, c'était le plaisir et le désir d'aimer et d'être aimé ! Quelle merveilleuse sensation ! J'en voulais encore plus, je me collais d'avantage contre Camille, je lui caressais son dos par-dessous sa chemise de nuit, sa peau était si douce, si chaude du soleil de l'après midi... et plus je descendais ma main vers sa culotte, plus je la sentais frémir...
Ensuite Camille s'allongea sur le dos... je la regardais avec un petit sourire ! Puis elle m'annonça qu'elle ressentait, elle aussi, des choses bizarres au bas du ventre... et surtout que sa culotte était toute mouillée... et moi qui n'osait pas lui dire que j'avais la même chose !!!!!
Je m'allongeais de nouveau sur elle... et je repris ses lèvres si douces et sucrées ! Camille me remonta ma chemise de nuit au niveau des hanches et commença carrément à me caresser les fesses... tout d'abord par-dessus ma culotte, puis ensuite passant sous ma culotte ! Mmmmm... ses mains étaient chaudes et agréables ! Puis elle releva entièrement ma chemise de nuit au niveau de ma poitrine ! Maladroitement, je fis la même chose, je lui relevais sa chemise de nuit au niveau de sa tête, ses bras relevés, dévoilant sa jolie poitrine ! Pour son âge elle avait déjà une poitrine bien formée... et je fini de lui retirer sa chemise de nuit entièrement, et Camille en fit de même concernant la mienne... et nous voilà toutes les deux à exhiber fièrement nos poitrine juvénile ! J'avais quant à moi une toute petite poitrine, et je me souviens que ma première réaction était un peu de jalousie par rapport à celle de Camille... mais qui fut très vite dissipée quand Camille et moi on se mit de nouveau à rigoler bêtement...
Camille se jeta alors sur moi comme une furie tout en rigolant, m'allongea sur le lit et se mit sur moi en prenant mes bras et me les mettant derrière ma tête... elle regarda mes petits seins et les embrassa ! J'ai ressenti alors une impression de pur bonheur... c'était si bon de sentir ses lèvres, sa bouche, sa langue sur mes seins, mes tétons... je ressentais pour la première fois un plaisir immense !
Puis Camille s'allongea de nouveau sur moi, posant ses seins sur les miens... puis de nouveau, nos bouches, nos langues s'entremêlèrent avec passion... pendant que l'on s'embrassait, je sentais que Camille et moi on se frottait nos pubis l'un contre l'autre... je posais à mon tour mes mains sur sa culotte et je caressais avec plaisir ses fesses... puis j'ôtais ce petit tissus qui me gênais, et Camille se trouvait maintenant complètement nue sur moi... elle se frottait de plus en plus contre moi pendant que mes mains jouaient avec ses petites fesses rebondies et si douces ! Ensuite, une de mes mains passa entre ses cuisses et remonta vers son intimité... je m'aperçue à ce moment précis que Camille mouillait bien comme elle me l'avait laissé entendre... alors que je lui chatouillais (je suppose très maladroitement) sa petite fente humide, Camille gémissait tout doucement et me dit à l'oreille de continuer... c'est alors que Camille se releva, me regarda avec son petit sourire trop mignon (il me fait trop craquer, même encore maintenant), m'embrassa sur les lèvres, puis les joues, sur le cou et posa ses lèvres sur mes seins... puis elle m'embrassa le ventre, mon petit nombril (je suis hyper sensible au niveau du nombril) ... pour arriver vers ma petite culotte ! Elle déposa des petits bisous sur le tissu de ma culotte... inutile de vous dire que je mouillais comme une folle ! (d'ailleurs, je suis ce que l'on appelle une femme fontaine).

Puis Camille prit ma culotte sur les deux côtés, puis la fit glisser lentement le long de mes cuisses, dévoilant ma petite chatte très légèrement poilue ! C'est la première fois que je me retrouvais entièrement nue devant quelqu'un. Une fois ma culotte retirée, Camille s'allongea de nouveau sur moi, poitrine contre poitrine et surtout sexe contre sexe.On s'embrassait goulument tout en frottant nos pubis l'un contre l'autre, nous étions tellement excitées toutes les deux que nous avons connu notre première jouissance en se frottant nos chattes l'une contre l'autre. Qu'elle merveilleux moment et comment vous expliquer tout ce que j'ai ressentie à ce moment là ?
Il était tard, on s'est ensuite allongée l'une contre l'autre, on s'est embrassée on s'est enfin endormie !

Il y eu pleins d'autres fois entre Camille et moi, avec à chaque fois des choses nouvelles et surtout la découverte mutuelle de nos corps, la découverte surtout de nos plaisirs grandissant, de nos caresses toujours plus sensuelles et excitantes, les différents jeux avec nos seins, nos fesses... et nos sexes ! La découverte merveilleuse du cunnilingus et tellement d'autres choses... mais voilà... tout ça c'est peut-être à venir dans une future confession intime ? Et si vous avez aimez celle-ci, qui est véridique, et seulement un peu romancé pour l'occasion.

Je vous embrasse
Ciao...
Alessandra

Commentaires de l'histoire :

caval
Une très belle évocation d'une permière relation lesbienne entre deux très jeunes filles.
Posté le 15/11/2012

kikou
Belle histoire, simple,propre,érotique, dommage..... trop court :-)
Posté le 22/12/2009

Anonyme
hummmmm a quand la suite ?
Posté le 20/11/2009

Anonyme
tres érotique:j'aime!
Posté le 1/10/2009

Anonyme
Jouissif
Posté le 29/05/2009

Anonyme
tres bon vivement la suite des aventures
Posté le 14/04/2009

Anonyme
Très émouvant. A quand la suite?
Posté le 9/04/2009

Anonyme
tres émouvant!
Posté le 31/03/2009

Anonyme
trop court et trop ....simple
Posté le 21/01/2009

Anonyme
nice
Posté le 19/12/2008